0 x 550g (2 pièces) dans votre panier

Entrecôtes de boeuf Aubrac Bio (x2)

Ferme de loutre (69)

Bio
Aubrac
2 pièces
23,00 €/ 550g (2 pièces)
46,00 € / Kg

Description

Elles sont ici en 2 pièces pour un total de 550g environ. La viande est vendue sous-vide. A l'ouverture du sous-vide, il est possible et normal de constater une odeur forte qui se dissipe en quelques minutes.

⚠️ Nous travaillons en circuit-court, en direct de petits producteurs locaux. Par conséquence, quand vous commandez ce produit, ni l'abattage ni le découpage de la bête n'a encore été effectué. Il se peut donc que les morceaux et grammages indiqués ne correspondent pas exactement à la réalité. 

Nous vous recommandons de manger moins de viande mais de meilleure qualité et issue de filières locales et durables. Croyez nous, ça en vaut le goût !

Producteur

Ferme de loutre
Ferme de loutre
Les Haies, 69

Citadine et lyonnaise d'origine, c'est à 15 ans qu'Adeline découvre la passion pour laquelle elle décidera de consacrer sa vie: l'élevage de vaches, et pas n'importe lesquelles, les Aubrac. Cependant, pour quelqu'un qui n'est pas né dans le milieu agricole, s'installer et devenir éleveur est un vrai parcours du combattant et ce n'est qu'à 30 ans, avec l'aide de son mari, le 1er novembre 2016, qu'Adeline s'installe officiellement aux Haies (Rhône).

D’emblée Adeline, fidèle à ses convictions, convertit ses 55 Ha en Bio, arrête le labour et le travail du sol, met en place un système de pâturage tournant extensif en plein-air intégral pour le bien-être animal, s'associe avec un apiculteur pour la pollinisation, réimplante des haies avec le soutien du parc du Pilat, et remet en prairies 95 % de ses parcelles.

Malgrés un travail d'exception, les années 2017 et 2018 seront pour Adeline et l'exploitation deux très mauvaises années. Ces années sont deux années de sécheresse qui mettent à mal la trésorerie de la ferme. En octobre 2017, Adeline se blesse à la main droite devenant invalide à 55%. Pour qu'elle puisse continuer son rêve d'éleveur de vaches Aubrac, il faut qu'elle adapte son matériel et lance avec succès un crowdfunding qui lui permettra de continuer à diriger sa ferme. En août 2018, une partie des tunnels de stockage de fourrage de la ferme partent en fumée sur incendie criminel.

Début 2020, avec beaucoup de travail et de volonté, les choses ont repris leur cours à la ferme. Le partenariat entre Adeline et Alancienne naît et nous souhaitons dès lors, à un maximum de rhône-alpins de goûter au délicieux travail de la Ferme de loutre.

Préparation

Il est préférable de sortir la viande du frigo une dizaine de minutes avant la cuisson pour lui permettre de prendre la température ambiante. Vous pouvez la cuire au barbecue, à la poêle ou au four. Le plus important est de la saisir au début de la cuisson. Si vous choisissez de la cuire à la poêle, chauffez-la préalablement avec la matière grasse de votre choix (beurre, huile de tournesol). Une fois cette dernière bien chaude, placez votre viande sur la poêle. Il faut attendre qu'une croûte se forme à son contact. Cette croûte se détache naturellement de la surface de la poêle pour indiquer que la pièce peut être retournée. Procédez de la même façon pour l'autre face, puis baissez le feu pour jusqu'à la cuisson désirée. Il est important d'utiliser une pince à viande ou deux cuillères à soupe tout simplement pour ne pas piquer la viande, ce qui permet d'éviter la fuite de ses sucs! Laissez reposer la viande dans du papier d’aluminium pour éviter qu’elle se refroidisse au moins la moitié du temps de cuisson. Savourez, vous en mourrez d’envie!

Culture

Agriculture Biologique.

Adeline travaille au maintien de la biodiversité sur sa ferme et à la préservation de ses sols. La Ferme de Loutre est engagée dans l'agroécologie, l'agro-foresterie et en faveur de l'abandon du labour avec semis-direct. Adeline a mis en en place un système de pâturage tournant extensif en plein-air intégral pour le bien-être animal et remis en prairies 95 % de ses parcelles. Pour le maintien de la biodiversité, la Ferme de Loutre s'est associée avec un apiculteur pour la pollinisation, et a réimplanté début 2019 des haies avec le soutien du parc du Pilat. Cette réimplantation de haies va permettre de protéger les animaux du vent, leur offrir des espaces de fraîcheur mais également faciliter le déplacement de la faune ce qui va tendre à recréer un écosystème à l'interface des zones agricoles, permettant  aux animaux présents de jouer leur rôle d’auxiliaires de cultures, c'est-à-dire d'aider l’agriculteur en se nourrissant d’éventuels ravageurs.